Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

unoeilsurmonquartier.over-blog.com


CATHY BION

Publié le 8 Octobre 2014, 18:30pm

Originaire du nord-est parisien, Cathy Bion s'évade de la grisaille parisienne, en immortalisant des palettes de couleurs sur les coques et les ponts de bateaux. Portrait d'une artiste pluridisciplinaire à l'horizon imaginatif et coloré.

Parisienne dans l’âme, Cathy Bion a exploré la ville lumière sous tous ses angles. Elle y a grandi dans un village, où se cotoyaient plusieurs cultures, ethnies et couleurs. A l'age de huit ans, elle essaie son premier appareil photo argentique. En parrallèle, elle se passionne pour les arts plastiques avec un gout prononcé pour l'évasion et l'imaginaire.

Elle grandit et évolue dans ce monde en élargissant son champ de vision en voyageant à la rencontre de l'autre. Elle commence une carrière dans le domaine de la communication, mais le cloisonnement de la fonction lui donne des fourmis dans les jambes.

La rencontre avec un designer japonais l'amène à travailler pour un magazine japonais. Elle développe depuis son sens des relations humaines à travers son role d'attachée de presse spécialisée dans les arts contemporains, notamment dans le Street Art.

Mais derrière les relations humaines, se cache une artiste attirée par les couleurs et les embruns marins. Ce vent artistique la guide vers des ports d'attache situés au Maroc et au Japon. C'est au gré de ses flâneries près du sable des plages d'Essaouira ou des jetées de Roscoff, que Cathy Bion découvre ses premières émotions photographiques. Son oeil se focalise sur les éraflures, le ponçage inachevé et la peinture usée des coques, des ponts de ses embarcations martyrisées par le sable, la mer et le temps.

"Ses photos sont en quelque sorte un hommage à ses travailleurs de la mer. C'est une manière de magnifier leur labeur."

Désorientant la boussole des codes de la photographie, Cathy avoue ne pas être interressée par le côté technique de cet art pictural, mais plutôt le rendu de ces images, qui invitent au voyage de l'imaginaire du spectateur de ce thêatre naval. " J'aime échanger avec les spectateurs de mes expositions, car ils me donnent leur vision de mes photos."

C'est également au hasard des rencontres, qu'elle réalise ces tableaux maritimes. Souvent insolite, la présence de son appareil photo surprend dans un premier temps les autochtones, puis devient plus familier. "Je ne cherche pas spécialement des endroits précis. Ce sont les travailleurs du port, qui m'indiquent les pièces les plus interressantes."

L'échange est donc au centre de son activité de photographe. Platiscienne, elle s'est longtemps servie de l'art pour aider la population immigrée à apprendre à lire et écrire. L'art au service de la cause éducative sera longtemps une fonction, qui lui tiendra à coeur.

Pour découvrir le rapport original de cet artiste hors norme avec la matière et les éléments, il vous suffit de vous plonger dans la lecture de son ouvrage "Couleurs d'Alizés" sorti chez Critères Editions en 2010, ou se rendre sur la péniche librairie dans le XIX éme arrondissement jusqu'au 17 octobre pour admirer ses oeuvres.

Péniche l'Eau et les Rêves au 3 quai de l'Oise - Paris 19e Métro Crimée

"Couleur d'Alizés" de Cathy Bion - 78 pages - Critères Editions

www.cathybion.com

CATHY BION
CATHY BION
CATHY BION
CATHY BION
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents