Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

unoeilsurmonquartier.over-blog.com


Sunra Solart

Publié le 4 Août 2014, 17:04pm

Arrivé très jeune de Tunisie, Sunra Solart a élu Montpellier comme ville d'adoption, pour la rendre plus belle et plus dynamique par ses oeuvres. Portrait d'un street artiste solaire de la surdouée du Languedoc, attaché à ses racines tunisiennes et à sa passion pour la musique.

Ghassen a choisi pour pseudonyme Sunra pour diverses raisons. La première est l'inversement des syllabes de son prénom, qui donne phonétiquement le son Cen Ra. La seconde fait référence à sa passion pour le Jazz, et plus particulièrement au pianiste américain Sunra. Enfin, la dernière se rapporte au Dieu solaire egyptien Ra, ajouté au nom anglophone de l'astre Sun. Le soleil, ayant toujours guidé le jeune homme dans ses choix de vie, et ce dès son plus jeune âge.

"J'ai passé mes vingt premières années en Tunisie. je suis arrivé à Montpellier, après avoir passé mon BAC. J'ai fait des études d'art du spectacle en cinéma, avant d'intégrer un BTS de communication visuelle. J'ai toujours rêvé de travailler dans le milieu de la musique. Je voulais devenir ingénieur du son. Malheureusement, je ne jouais d'aucun instrument. Je n'avais ni les bases scientifiques pour intégrer une telle école. Je me suis donc topurné vers le graphisme. C'était un chemin détourné pour atteindre mon objectif."

Son objectif, travailler dans le monde de la musique, Sunra y parvient dans un premier temps en travaillant sur les visuels d'artistes locaux, puis internationaux, via les réseaux sociaux, plus particulièrement MySpace. Ce réseau social lui permettra même de cotoyer de près une de ses idoles, le rapper californien Rashaan Ahmad du groupe Crown City Rockers.

"J'étais et suis toujours un grand fan de leur musique. Je les avais contacté pour designer leur MySpace, puis celui de Rashaan. Un jour, il m'a dit qu'il venait en France. Je lui ai dit de passer à Montpellier. Tout s'est déroulé naturellement. C'était un rêve, qui se réalisait. J'ai organisé une soirée. Ca a été un régal. Il a branché son lecteur MP3. Il a rappé toute la soirée avec une telle énergie, que le public a oublié qu'il était tout seul. C'est quelqu'un de très généreux. Il est revenu une seconde fois. Mais il y avait moins de monde."

De leur collaboration, il en reste néanmoins quelques traces filmées épiques sur You Tube. La musqiue, en particulier le Hip Hop et le Jazz, reste une inspiration majeure dans l'oeuvre de Sunra Solart. Il a déjà réalisé trois pochettes de disque pour le groupe Elevated Soul, qui mixe Hip Hop et Jazz.

"L'art contemporain, l'art et l'artisanat tunisien sont également des sources d'inspiration. Mon style mélange toutes ces influences. J'aime utiliser plein de styles pour travailler de différentes manières. J'utilise le style géométrique pour les illustrations, ou encore le pochoir issu d'autres visuels pour ma marque de T-Shirts. Lorsque je travaille sur toile, j'aime forcer sur l'émotion avec des traits torturés à la Basquiat."

Néanmoins, sa conversion du graphisme au Street Art est étonnament venue de la révolution tunisienne en 2010-2011. "J'étais frustré d'assister à cette révolution de Montpellier, et à travers les réseaux sociaux. Quelques mois après la révolution, je réalisais mon premier collage à Tunis. Il a été publié dans le magazine Tsugi, qui réalisait un article sur l'émergence de la musique électronique en Tunisie. De là, ont suivi les autres collages. Le Street Art a été pour moi avant tout une envie d'exprimer une idée et une position. Mes collages racontent une histoire sur fond d'amour et de romantisme. Car je souhaite en premier lieu transmettre un sentiment de compassion envers l'autre."

Serait ce un hasard si le coeur constitue un élément redondant de son oeuvre ? Après avoir participé à la première édition du M.U.R à Montpellier aux côtés d'artistes locaux comme Zoulette ou plus reconnus mondialement tels Stew, son coeur le guidera prochainement sur sa terre natale pour participer au projet DjerbaHood initié par Medhi Ben Cheick de la galerie Itinérance.

Vous pouvez retrouver le travail de Sunra sur son site :

Sunra Solart
Sunra Solart
Sunra Solart
Sunra Solart
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents